Désolé, votre navigateur ne peut pas afficher le logo.

AGIR
Ouest - Côtes d'Armor

mai, 2016

Babyboomers américains

By on 31 mai 2016

Les baby boomers s’isolent en vieillissant …

et ce n’est pas une bonne chose pour eux, ni pour les autres.

Synthèse d’un article paru dans la revue Time du 23 mai 2016, par Catherine Ingrand

Cette enquête a été réalisée dans un pays lointain, situé au delà de l’océan Atlantique. Pour cette raison, toute ressemblance avec des personnes de votre entourage ou de vos connaissances serait donc, comme on dit, éminemment fortuite.

Une étude portant sur un million d’américains, sur deux décennies, montre que la tranche d’âge 55-64 ans, c’est-à-dire les futurs retraités et les jeunes retraités, s’engage beaucoup moins dans la vie sociale et associative que la génération précédente il y a vingt ans. Tous les aspects de la vie sociale ont été étudiés :

  • Ils participent moins à la vie associative
  • Ils sont plus souvent seuls
  • Ils parlent moins avec leurs voisins
  • Ils ont moins d’échanges avec leur conjoint ou partenaire
  • Et ils ont moins de liens et relations avec famille et amis.

Certes, ils travaillent plus longtemps, et on peut supposer aussi qu’ils ont des relations moins traditionnelles, comme les média sociaux. Mais, connaissant les réticences de 30% de cette classe d’âge pour Facebook, Twitter etc., on peut penser que ça ne concerne pas tout le monde.

Les résultats de cette étude sont particulièrement curieux, pour une génération qui a de tout temps proclamé que le monde devrait avoir des critères plus exigeants, en particulier pour l’écologie et les droits de l’homme, et qui a initié de grands changements dans nos sociétés afin de les mettre en œuvre.

S’ils s’isolent, c’est leur santé qui va souffrir. Mais s’ils restent engagés dans une action qui du sens pour eux, ils peuvent apporter leur contribution et changer le monde à leur niveau, en donnant aux jeunes une chance de se réaliser.

Journal du second trimestre 2015-2016

By on 31 mai 2016

Journal du second trimestre 2015-2016

Du 1er janvier au 30 mars 2016

L’année a débuté avec le café parrainage organisé par la Mission Locale Ouest-Côtes d’Armor le 8 janvier, qui a inauguré un trimestre avec peu de parrainages individuels, mais un travail important pour la préparation aux concours d’Aides soignantes, le tout rythmé par les simulations d’entretiens du dispositif « Garantie Jeunes », pour lesquelles notre association a fourni le gros des « recruteurs ».

Pour la préparation au concours d’aide-soignante, notre représentante a effectué ce trimestre 6 interventions, 33 d’une journée à Guingamp et 3 d’une demi-journée à Lannion.

L’évènement majeur de ce second trimestre se rapporte au déménagement de notre local historique du 1 boulevard d’Armor, que nous avons définitivement quitté le 29 janvier.

Le second évènement majeur de ce second trimestre est la suspension provisoire des simulations d’entretiens d’embauche au département IUT Informatique, pour des raisons propres à ce département. Cette suspension n’a pas suspendu l’activité relative aux simulations d’entretiens de recrutement, puisque nous avons organisé le 18 janvier un séminaire sur nos méthodes de travail, dont le compte-rendu a été transmis à nos partenaires habituels.

Dans le domaine de la création d’entreprise, nous avons tenu le stand de l’ADIE au Forum pour l’Emploi de Lannion le samedi 5 mars au matin, et participé au Forums pour l’Emploi dans les locaux de l’En-Avant de Guingamp, aux côtés de l’ADIE, le vendredi 18 mars toute la journée.

La chorale « Le Café Chantant » a débuté ses représentations le 2 mars à la maison de retraite de La Roche Derrien, puis le 3 mars puis le 9 mars au centre Lefebvre de Lannion et enfin le 30 mars à la maison de retraite de Penvenan. D’autres représentations sont planifiées au troisième trimestre de cette année 2015-2016.

Déménagement de notre local historique

Ce local était mis à notre disposition par la municipalité de Lannion, mais ne lui appartenait pas : il était loué à l’Office d’HLM. Lors des assises des associations, tenues en mars 2015, la municipalité avait annoncé devoir faire des économies dans tous les domaines, et les associations seraient elles-aussi concernées par ces économies, sachant que les aides en nature ne seraient pas touchées durant l’année civile.

Des solutions ont été recherchées pour poursuivre l’activité. Nous avons choisi de mutualiser des locaux mis à disposition par la municipalité, avec l’association « Les Echanges de Savoirs », qui dispose d’une grande salle de classe dans l’ancienne école Joseph Morand, ainsi que d’un « labo » informatique attenant à cette salle.

Le déménagement a été réalisé le 19 janvier et l’état des lieux effectué le 29 janvier.

Ce déménagement nous a conduit à revoir les prestations proposées au titre de ce qui s’appelait « l’informatique » pour les réorienter vers les usages du numérique. Le démarrage de l’activité dans les nouveaux locaux a été effectif le 22 février 2016.

Forum Emploi

Aux Forums pour l’Emploi, des associations ou organismes d’insertions côtoient des associations, des entreprises ou des administrations qui offrent des emplois.

Les demandeurs d’emploi peuvent s’informer sur les différents dispositifs d’aide à l’insertion, mais aussi sur les modalités de candidature à un poste d’une entreprise représentée, voire s’inscrire dans une agence d’intérim.

Ainsi, à Lannion comme à Guingamp, la Police, la Gendarmerie et la Marine Nationale occupaient un stand important. A Guingamp, le stand d’une entreprise d’intérim ainsi que le stand d’une entreprise de sécurité, qui proposait des postes pour la durée de l’Euro 2016, ont été très visités.

Notre mission sur le stand de l’ADIE consistait à accueillir les personnes souhaitant créer une entreprise, à discuter avec elles de leur projet, à leur présenter les services offerts par l’ADIE.

L’échange se terminait par le remplissage d’une fiche de contact pour les personnes dont le projet était suffisamment avancé, en vue d’un échange plus finalisé vers un crédit avec un conseiller de l’ADIE.

Nous avons eu une quinzaine de visiteurs dans la matinée à Lannion, et autant dans la journée à Guingamp.

Préparation au concours d’Aide Soignant : bilan 2015-2016

By on 31 mai 2016

Bilan de l’action de préparation au concours d’aide soignant

L’action en chiffres

L’organisation de cette action a évolué depuis sa création, et implique de plus en plus de personnes. Ainsi, pour l’année 2015-2016, ont participé à cette préparation :
– 4 conseillères de la Mission Locale,
– 3 marraines, dont une d’AGIR Ouest-Côtes d’Armor,
– 14 professionnels issus de secteurs employant des Aides Soignants (AS) sont intervenus pour les simulations d’entretien.

L’effectif des bénéficiaires s’est élevé à 37 candidats, dont 5 hommes et 32 femmes. Les marraines sont intervenues pour un total de 24 demi-journées, dont la moitié a été fournie par notre représentante.

La découverte du concours et du métier par les candidats s’est faite au cours de l’atelier du 10 septembre 2015 à Guingamp.

Elle a été suivie par deux journées de simulations d’entretien les 13 et 16 octobre 2015, auxquelles ont participé 15 candidats.

Un second atelier, le 1er décembre 2015, a permis de faire un retour avec les marraines sur les simulations effectuées et a donné lieu à des échanges concernant l’analyse du texte.

Une dernière session de simulation a eu lieu les 12, 19 et 26 janvier, à laquelle ont participé 26 candidats.

Un atelier de sophrologie complétait ce dispositif et a été suivi par 7 candidats.

Bilan

Il y a eu une très forte demande de la part des candidats et certains d’entre eux ont fait jusqu’à 3 séances de simulation d’entretien.

L’organisation de la préparation s’est améliorée au fil des années, et il a fallu faire appel à des intervenants externes pour pouvoir réaliser toutes les séances de simulation. Les binômes marraines/professionnels mis en place pour les entretiens ont bien fonctionné, à la satisfaction des intervenants et des candidats.

L’absentéisme lors des simulations a été moins important que les années précédentes du fait d’une organisation améliorée et d’une relance par SMS sur les mobiles avant les séances.

Seule ombre au tableau : les ateliers collectifs ont été suivis par 9 candidats pour le premier et seulement 3 pour le second. La mise en place d’un collectif reste difficile à réaliser.

18 janvier 2016 : séminaire de l’équipe des simulations d’entretien

By on 31 mai 2016

L’équipe des entretiens avait choisi comme point de départ des débats un article au titre provocateur paru dans le quotidien britannique The Guardian : « Why job interviews are pointless », article évoqué lors de sa publication par plusieurs journaux français.

La thèse défendue par cet article était que, contrairement aux recruteurs des clubs de football, qui prennent en compte les performances des joueurs sur une longue période, les recruteurs des entreprises se contenteraient d’un entretien conduit sans méthode, ce qui ne serait guère plus efficace qu’une loterie.

Les débats furent riches et surtout, ont dépassé l’aspect provocateur de l’article, destiné à promouvoir une méthode préconisée par son auteur.

Tout d’abord, il faut préciser que nos simulations s’inscrivent quasi-systématiquement dans le cursus des étudiants, le plus souvent dans le cours de « communication » et viennent en complément à l’enseignement dispensé par les professeurs. Elles sont le plus souvent la première expérience d’entretien vécue par les étudiants et pour un certain nombre d’entre eux, ce premier entretien provoque un choc, qui donne alors toute sa valeur au cours théorique du professeur.

image_testD’autre part, la teneur de nos entretiens est sous-tendue par l’annonce choisie par les étudiants, selon les principes illustrés par les fiches d’analyse des offres mises au point par l’association. On s’attache à vérifier que les étudiants ont bien analysé l’offre d’emploi, qu’ils en ont bien déduits les connaissances et savoir-faire nécessaires pour postuler, et ils sont questionnés sur les qualités personnelles requises pour tenir l’emploi.

Lors du debriefing, sont sommes très souvent conduits à reprendre certains points de l’annonce, et à montrer aux étudiants comment ces points auraient dû être pris en compte pour mieux préparer l’entretien. Pour ce qui concerne les qualités personnelles requises, nous leur montrons comment ils doivent s’appuyer sur des expériences personnelles, professionnelles ou non, pour montrer qu’ils possèdent bien ces qualités personnelles.

La presse se fait souvent l’écho de nouvelles méthodes d’entretien d’embauche, parfois spectaculaires, avec l’apparition d’entretiens collectifs, du speed-dating ou d’entretiens en video via Skype. Nous nous sommes demandé si nos pratiques seraient encore adaptées à ces nouvelles méthodes.

Notre conclusion fut la suivante :

Quelles que soient les conditions d’entretien auxquelles les étudiants seront confrontés, ils devront :

  1. savoir faire une présentation personnelle devant des tiers, et exprimer leur motivation pour le poste à pourvoir ainsi que pour l’entreprise,
  2. savoir décrire leurs expériences de manière intelligible et convaincante,
  3. savoir argumenter sur les qualités personnelles revendiquées,
  4. savoir présenter et argumenter leurs prétentions salariales.

Même si la conduite pratique de nos entretiens s’avérait dépassée, ce qui resterait toutefois à démontrer, les quatre points précédents, sur lesquels nous insistons fortement, restent d’une brulante actualité et légitiment nos actions.

Enfin, il fut souligné qu’il n’existe pas de méthodes infaillibles pour le recrutement, et qu’on ne peut jamais être sûr d’un candidat. Les facteurs humains sont très difficiles à prendre en compte. La vie peut faire évoluer ces facteurs humains : séparation de couples, décès, évolution de l’environnement personnel etc. N’en déplaise à l’auteur de l’article du Guardian, les journaux sportifs sont remplis d’exemples de cas de joueurs de football pleins d’avenir, dont le recrutement fut une grande source de désillusions et de pertes financières, illustrant ainsi qu’on ne transplante pas si facilement un être humain d’un environnement à un autre.

Journal du premier trimestre 2015-2016

By on 20 mai 2016

Ce premier trimestre de l’année 2015-2016 a été particulièrement chargé.

Il a commencé avec notre participation au forum des associations le 5 septembre et s’est terminé avec la session d’automne de simulations d’entretiens de recrutement à l’ENSSAT qui s’est étalée du 30 novembre au 17 décembre.

Entre ces deux événements, nous avons assuré des sessions de simulations d’entretiens pour les étudiants en licence-pro aGSRi de l’IUT de Lannion, pour ceux du lycée Joseph Savina de Tréguier (BTS assistant de gestion PME/PMI), puis pour ceux du DUT Réseaux et Télécoms de l’IUT de Lannion. Des personnes qui nous ont rejoint après ce forum ont participé, d’abord en observateur puis à part entière aux jurys d’entretiens.

En parallèle, notre association a été active auprès de la Mission Locale Ouest-Côtes d’Armor avec deux opérations importantes : les simulations d’entretiens pour les jeunes bénéficiaires de la Garantie Jeunes et la reprise des séances de préparation aux concours d’Aides Soignant(e)s et aux concours analogues.

Quoi de neuf du côté de l’accompagnement des créateurs d’entreprise ? Pour mémoire, cette action est conduite en partenariat avec l’ADIE, l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique. Deux créateurs sont accompagnés par une personne de notre association. Pour faire permettre d’augmenter son activité sans pour autant augmenter sensiblement ses charges, l’ADIE cherche à promouvoir le concept d’équipe intégrée, au sein de laquelle les tâches sont davantage réparties entre les salariés de l’association (une personne pour les Côtes d’Armor) et les bénévoles. Au plan pratique, ce concept était déjà en partie mis en œuvre dans le département, avec comme premier résultat la mise au point d’une formation pour les entrepreneurs « débutants ». 

Pendant toutes ces activités, qui ont mobilisé nombre d’entre nous, nous avons tenu notre assemblée générale le 5 novembre et participé au Forum Etudiants-Entreprises le jeudi 26 novembre.

Simulations d’entretiens de recrutement pour les étudiants de licence-pro aGSRi

IUT-800Cette session d’entretiens s’est déroulée les 21 et 22 octobre 2015. Elle a permis de conduire 17 entretiens, auxquels ont participé 11 personnes, dont une, récemment arrivée dans l’association qui était en observatrice.

Au cours de cette session, nous avons rencontré quelques étudiants atypiques, en reconversion après une carrière déjà bien remplie, et donc plus âgés que les étudiants que nous voyons habituellement.

Simulations d’entretiens de recrutement pour les étudiants du DUT Réseaux et Télécoms

Les entretiens se sont déroulés les 16, 17, 23 et 24 novembre ; 24 étudiants en ont bénéficié. Ces séances ont nécessité la participation de 13 personnes de l’association, dont une en observatrice.

Depuis plusieurs années, l’entretien porte systématiquement sur une demande de stage. Nous avions l’habitude de préparer les étudiants à ces entretiens en leur présentant une méthode d’analyse des offres d’emploi ou de stage, méthode qu’ils expérimentaient ensuite en Travaux Dirigés.

Cette année, suite à une demande du professeur, ces préparations n’ont pas eu lieu. L’objectif était de confronter « brutalement » les étudiants à l’entretien, et d’appuyer ensuite le cours de communication sur l’expérience vécue.

Simulations d’entretiens de recrutement pour les étudiants du lycée Joseph Savina de Tréguier (BTS assistant de gestion PME/PMI)

Les entretiens se sont déroulés les 3 et 10 novembre ; 13 étudiants en ont bénéficié. Ces séances ont nécessité la participation de 8 personnes de l’association.

Les étudiants pouvaient choisir de postuler à un emploi ou à une poursuite d’études.

ENSSAT 01-800Simulations d’entretiens de recrutement pour les élèves ingénieurs de l’ENSSAT

Il s’agit de la première des deux sessions d’entretiens consacrées à l’ENSSAT. La seconde est programmée à partir de mars 2016. Les entretiens se sont déroulés en 6 séances les 30 novembre, 3, 7, 8, 15 et 17 décembre ; 42 étudiants en ont bénéficié. Ces séances ont nécessité la participation de 15 personnes de l’association. Compte tenu du grand nombre d’entretiens à réaliser, le nombre moyen de demi-journées d’entretiens par intervenant de l’association a été de 2,4.

Le « public » de l’ENSSAT présente une grande variété d’origines, certains étudiants sortant de classes préparatoires, d’autres ayant intégré l’ENSSAT après un DUT, un nombre significatif d’étudiants vient de l’étranger.

Garantie Jeunes

L’opération « Garantie Jeunes » consiste à rassembler des jeunes sans emploi par petits groupes, afin de les préparer collectivement à revenir sur le marché du travail.

Le public visé est constitué de jeunes entre 18 à 25 ans, motivés et volontaires pour intégrer l’opération. Il s’agit de personnes très éloignées de l’emploi, qualifiées d’après l’acronyme anglais « NEET » pour Not in Education Employment or Training, c’est-à-dire ni en emploi, ni en formation, ni scolarisés, et en situation de vulnérabilité. Elles reçoivent une allocation d’un montant comparable au RSA (Revenu de Solidarité Active).

Cette opération mobilise à la Mission Locale 2 animateurs à temps complet ainsi qu’une assistante administrative à mi-temps.

Notre association a fourni 4 parrains/marraines de promotion depuis le lancement de l’opération en mai 2014. Elle contribue largement aux séances de simulations d’entretiens qui sont réalisées en fin de regroupement des participants à l’opération.

Préparation des concours d’Aides Soignant(e)s

L’équipe en charge de cette action pour la Mission Locale compte deux personnes, dont une appartenant à notre association. Elle a dû faire face à une très grosse activité depuis la rentrée. Sur 42 candidats inscrits à la rentrée de septembre, 34 ont participé aux présentations collectives et ont bénéficié d’entretiens individuels. Pour faire face à l’ampleur de la demande, deux directeurs de maison de retraite sont venus épauler l’équipe en place.

Assemblée Générale de l’association

Petite participation à notre assemblée générale annuelle, qui a voté à l’unanimité le rapport moral et le rapport financier et a reconduit le Conseil d’Administration, à l’exception de ceux des sortants qui ne se représentaient pas. Le conseil d’Administration à pour sa part reconduit le bureau.

L’assemblée générale a été close par un pot amical.

Forum Etudiants-Entreprises.

Le Forum Etudiants-Entreprises (FEE 2015) permet à des étudiants des établissements de Lannion de rencontrer des entreprises et de leur soumettre des CV en vue de stages. Il est organisé par l’ADIT, l’ENSSAT, l’IUT et le lycée Félix Le Dantec. Notre association est présente chaque année au forum où nous proposons aux étudiants des simulations d’entretiens de recrutement. Les étudiants n’ayant pas à ce moment d’offre en vue, l’entretien porte essentiellement sur la présentation personnelle et le projet professionnel. L’association EGEE (Entente entre les Générations pour l’Emploi et l’Entreprise) est également présente et propose elle aussi des simulations d’entretiens.

L’édition FEE 2015 fut peu fréquentée par les étudiants, très peu d’entre eux circulant dans les allées. Notre stand n’a pas été très visité (même constat pour EGEE) et nous n’avons réalisé que 6 simulations d’entretiens en une après-midi. Cela a permis de garder longtemps les étudiants volontaires.

Les organisateurs du Forum s’interrogent sur cette baisse de fréquentation, qui pourrait être due à la proximité des attentats du 13 novembre, et aussi probablement à la suppression du stage de 1ère année de BTS : ce stage passe en seconde année, et donc en 2015-2016 les étudiants, ayant déjà fait un stage en première année, n’auront pas de stage à effectuer – donc pas d’entreprises à rencontrer au Forum.